Micro-organisme

Environnement

Analyse / Détection

Une consultation publique en cours sur les micro-organismes OGM

L’Autorité européenne de sécurité des aliments (AESA) consulte jusqu’au 8 avril les citoyens européens. Le sujet ? L’évaluation des risques liés à l’utilisation de micro-organismes génétiquement modifiés (MGM). Le travail est d’importance, car il ne s’agit pas des seules utilisations en milieu confiné. Les MGM concernés pourront être des bactéries, levures ou virus génétiquement modifiés et disséminés tels quels dans l’environnement ! A souligner : seuls les anglophones pourront participer, la consultation n’étant disponible qu’en anglais.

Journal

Innovation

Prochaine étape de la déréglementation : les MGM

Autorisation

Plantes, bactéries, virus et animaux OGM: tous déréglementables ?

Le débat en cours sur la déréglementation des OGM ne concerne pas que les plantes. La Commission européenne a proposé, en avril 2023, de déréglementer partiellement des micro-organismes, champignons ou virus OGM utilisés en médecine. Pour les micro-organismes OGM/NTG destinés à l’agriculture, par exemple comme produits phytosanitaires appliqués dans l’environnement, certaines multinationales et le Parlement européen demandent qu’un projet de déréglementation complète soit envisagé. Les animaux OGM/NTG pourraient suivre.

Lobby / conflit d’intérêt

Des micro-organismes modifiés par Crispr déjà commercialisés

Journal

Agronomie

Autorisation

Des micro-organismes OGM bientôt disséminés dans l’environnement

Journal

Micro-organismes et industrie : un marché très, très concentré

Journal

Etiquetage

La transparence édulcorée

Journal

Économie

Autorisation

Des vitamines et additifs produits par des OGM

Journal

Économie

Des enzymes issues d’OGM utilisées dans l’alimentation

Journal

Autorisation

Des usines de production bien discrètes

Journal

Etiquetage

Pas d’étiquetage pour les additifs produits par des micro-organismes OGM

Journal

Micro-organismes OGM, l’offensive cachée